Visite d’inspection sur le site du projet de parc éolien de Ghoubet

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
mern visite
8

Le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles, SEM. Yonis Ali Guedi, accompagné d’une forte délégation de son département a entamé ce jeudi 06 Août une visite d’inspection sur le site du projet de parc éolien de Ghoubet afin de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de construction du poste de transformateur qui est un maillon clé de ce vaste projet énergétique.

En effet, afin de pouvoir injecter l’énergie produite par ce futur parc éolien et les futures centrales géothermiques en cours dans le réseau national électrique, un poste de transformateur et une ligne de transmission vers le poste existant de Jaban’as vont être construits sur financement djiboutien.

Accueilli à son arrivée par les préfets des régions d’Arta et de Tadjourah, Mr. Mohamed Cheikho et Hassan Dabaleh, et les présidents de conseils régionaux, Mr. Elmi Bouh Godane et Omar Houssein Omar, en présence des députés ces région, le ministre a procédé aussitôt à l’inspection du site avec les explications concises du constructeur.

Le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles, M. Yonis Ali Guedi, s’est réjoui de constater l’avancement des travaux de construction du poste de transformateur, entrés dans leur phase finale. Et ce, malgré les contraintes liées au COVID-19.

Premier projet d’envergure en matière de production d’énergies renouvelables en République de Djibouti, ce projet qui sera mis en œuvre par le géant espagnol Siemens Gamesa Renewable Energy, prévoit l’installation de 17 éoliennes SG 3.4-132 sur une superficie de 395 hectares au Ghoubet. Les turbines seront portées par des mats (tiges) de 150 m de hauteur.

D’une capacité, de 60 MW, le projet est développé par un consortium composé de la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), d’Africa Finance Corporation (AFC), un fonds panafricain dédié au développement des infrastructures basé à Lagos au Nigéria, de Climate Fund Managers (CFM), un gestionnaire de fonds d’investissement climatique ainsi que de Great Horn Investment Holding (GHIH).

D’autre part, l’électricité produite par ce futur parc éolien de Ghoubet sera vendue par le consortium à l’Électricité de Djibouti (EDD) pour une période de 25 ans. L’électricité transitera via une ligne de transmission aérienne de 230 kV, d’une longueur approximative de 3,5 km jusqu’à la sous-station de Ghoubet.

Le projet du poste de transformateur de Ghoubet, qui a nécessité un investissement de 9,95 milliards de DJF, entièrement financé par EDD se compose comme suit :Construction d’un nouveau poste de transformation 230/63/20KV à Ghoubet,Réalisation d’une ligne double ternes 230KV de longueur 74,3 km entre le poste de JABAN’AS et le futur poste de Ghoubet,Extension du poste de Jaban’as.

Confié au chinois Shanghai Electric Group (SEG), qui possède une excellente réputation à l’échelle internationale dans le domaine, ce projet permettra, sur le court terme, de fournir l’électricité aux industries et villages de la zone, et sur le long terme, de relier le réseau électrique Nord avec le reste du réseau national.

Selon le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles, M. Yonis Ali Guedi, ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie du gouvernement djiboutien pour développer les énergies renouvelables vise à offrir aux Djiboutiens une électricité abondante, à bas prix, accessible sur l’ensemble du territoire nationale et surtout propre.

Pour rappel, ce projet de parc éolien a obtenu en mai dernier l’appui de l’Agence multilatérale de garantie des investissements (Miga). La filiale de la Banque mondiale va en effet garantir les investissements dans le cadre de ce projet à hauteur de 91,6 millions de dollars.Le projet permettra par ailleurs de débloquer 23,3 milliards DJF en investissements privés et créer beaucoup d’emplois directs pendant les opérations et environ 300 autres emplois durant la phase de la construction. Débuté en 2019, ce gigantesque projet sera inauguré en 2021.

Source: Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles (MERN).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RÉCENTS